Botola Pro 1 reprise

C’est une nouvelle qui réjouit forcément les supporters, mais pose tout de même certaines interrogations : le ministre de la Culture et des Sports Othmane El Ferdaous vient d’annoncer la reprise de la Botola Pro 1 dès la fin du mois de juillet.

Stoppé pendant trois mois en raison de la crise du coronavirus à l’instar des autres compétitions, le championnat marocain va donc reprendre là où il s’était arrêté. La Dépêche du Nord fait le point sur les forces en présence et sur les mesures prises par le gouvernement.

Une annonce qui fait débat

Mardi 23 juin, Othmane El Ferdaous a donc officiellement annoncé la reprise de la Botola Pro 1 dès la fin du mois de juillet. Si des rumeurs circulaient déjà depuis quelques jours, cette annonce a fait l’objet de nombreux débats au sein du football marocain. Dans quelles conditions le championnat va-t-il reprendre ? L’équité peut-elle réellement être respectée au vu des mesures qui vont être prises ? Très vite, le ministre de la Culture et des Sports s’est voulu rassurant, même si certaines zones d’ombre n’ont pas encore été élucidées.

Ainsi, Othmane El Ferdaous a déclaré qu’en accord avec la Fédération royale marocaine de football, un protocole sanitaire a été mis en place afin de protéger les joueurs, les membres du staff et les supporters. Concernant ce dernier point, le ministre n’a pas communiqué sur la réouverture des stades. Les matchs risquent donc de se jouer à huis clos, même si rien n’est encore acté. Les entrainements ont d’ailleurs repris dès la dernière semaine du mois de juin et les spéculations concernant le futur vainqueur de la Botola Pro 1 sont reparties de plus belle parmi les supporters.

Les favoris pour le titre

Avant l’arrêt du championnat, le Wydad Casablanca (36 points) et le FUS Rabat (35 points) se partageaient les deux premières places du classement. Le Mouloudia Oujda complétait le podium avec 34 points tandis que la Renaissance de Berkane (32 points) et le FAR de Rabat (31 points) se tenaient en embuscade. A dix journées de la fin du championnat, autant dire que la lutte s’annonce très serrée entre toutes ces équipes !

Par ailleurs, la pause de trois mois risque de redistribuer les cartes. Idem pour les matchs à huis clos. Néanmoins, nous estimons que le Wydad Casablanca est l’équipe la mieux placée pour remporter le championnat. Le tenant du titre possède une plus grande différence de buts et l’expérience nécessaire pour ne pas craquer dans la dernière ligne droite de la Botola, à l’inverse de ses poursuivants. Concernant le titre de meilleur buteur, Reda Hajhouj et Joseph Guédé Gnadou ont respectivement inscrit 10 et 9 buts avant l’arrêt du championnat. Nous estimons que le premier nommé est le favori pour ce trophée individuel tant l’animation offensive de l’Olympique de Khouribga repose sur ses épaules. En bas de tableau, la situation va sans doute rester figée : si la descente du Raja Beni Mellal est quasiment actée, l’Ittihad Tanger risque également de descendre en deuxième division. Rendez-vous dès la fin du mois de juillet pour vivre une fin de saison passionnante en Botola Pro 1 !